SAISON 02

Le papier



Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est considéré comme un matériau de base dans les domaines de l’écriture, du dessin, de l’impression, de l’emballage et de la peinture.


Qu’est ce que la fibre de cellulose ?

“La cellulose est la molécule biologique la plus abondante sur notre planète. Cette macromolécule glucidique est un élément structural de premier ordre pour la grande majorité des parois végétales. Élément constitutif majeur du bois, la cellulose est également un constituant majoritaire du coton et des fibres textiles telles que le lin, le chanvre, le jute ou la ramie. A ce titre, la cellulose a toujours joué un rôle important dans la vie de l'homme et ses utilisations peuvent servir de jalon dans l'appréciation de l'évolution de l'humanité. Lingerie fine et textile à base de coton ont été retrouvés dans les sarcophages des pharaons égyptiens. Les méthodes de fabrication des substrats cellulosiques comme support pour l'écriture et l'impression remontent aux premières dynasties chinoises. La cellulose et ses dérivés, qui figurent parmi les premiers matériaux ayant fait l'objet d'exploitation industrielle, (papier, nitrocellulose, acétate de cellulose, méthyl cellulose, carboxyméthyl cellulose,...) représentent des enjeux économiques considérables.”

STRUCTURE ET MORPHOLOGIE DE LA CELLULOSE par Serge Pérez



Qui a-t-il dans le papier ?
La pâte à papier est fabriquée à partir de fibres de cellulose extraites du bois. Les bois utilisés sont le bois de pin, de bouleau et d’épicéa.
Il y a deux sortes de pâtes à papier : la pâte à papier chimique et la pâte à papier mécanique.

La pâte à papier chimique consiste à extraire la fibre de cellulose par ébulition du bois dans des produits chimiques. Elle est composée de fibres longues provenant de conifères et de fibres courtes provenant de feuillus.

La pâte mécanique, consiste à broyer le bois pour extraire les fibres de cellulose. Elle est composée de bois de conifères comme l'épicéa.
La pâte à papier chimique exige 2 fois plus de bois, car les matériaux s'évaporent, mais ce processus produit aussi une énergie chimique qui est réutilisable lors de la fabrication du papier.





Deux mots d’histoire du papier

105 : L’empereur chinois Tsai Lun, ministre de l’agriculture de la dynastie Han, invente le principe de fabrication de papier à partir de vieux chiffons de lin.

1031 : Au Japon, du papier neuf est fabriqué à partir de papier recyclé pour la première fois de l’histoire de l’humanité.

1690 : La première entreprise de recyclage de papier, The Rittenhouse Mill, voit le jour à Philadelphie.

1799 : Louis-Nicolas Robert, jeune inspecteur à la papeterie d’Essonnes, obtient un brevet pour son invention : la première machine à papier en continu, qui permet de produire davantage de papier à prix moindre.

Le recyclage
Le papier est présent 21,5 % dans une poubelle.
87% des Français trient les papiers, dont 41% systématiquement
70% du papier est recyclé ( publié en 2019 ).

Limites du procédé de recyclage :
Le papier ne se recycle pas indéfiniment : les fibres s’abîment à chaque nouveau processus et perdent en qualité. Les plus détériorées servent à la fabrication du papier journal ou des mouchoirs.
En théorie, le papier peut être réutilisé 9 fois.
En pratique chaque opération nouvelle de recyclage permet de mélanger des flux de matières différentes qui ne sont pas toutes déjà recyclées si bien que la possibilité recyclage est presque infinie.









  1. Exploitation du bois.
  2. Abattage des arbres, coupe des rondins et écorçage.
  3. Débit des rondins en copeaux.
  4. Pulpage ou fabrication de pâte à papier (fibre de cellulose + eau).
  5. Épuration et désencrage de la pâte à papier et enlevement des éléments indésirables qu’elle peut contenir (agrafes, plastique, etc.). Elle est désencrée au savon ou par chimie.
  6. Étalage, séchage et calandrage. La pâte à papier est étalée sur une toile puis séchée pour égouttage total. Sec, le papier est calandré, aplati par des rouleaux.
  7. Bobinage. Le papier est enroulé en pour être revendu.
  8. Transport des bobines chez les industriels. Production d’objet ou d’emballage.
  9. Tri des déchets ménagés.
  10. Collecte, transport au centre de tri.
  11. Tri et mise en balles.




Labels et sigles liés

Le Forest Stewardship Council, (FSC) est un organisme de certification international. Son objectif est de promouvoir une gestion forestière saine d’un point de vue écologique, social et économique

Programme for the Endorsement of Forest Certification ou PEFC est un autre organisme de certification international. Ses objectifs :
- définir des orientations de gestion forestière durable.
- valider par un vote de l’Assemblée générale les schémas nationaux de certification forestière PEFC.
- développer la gestion forestière durable et la certification forestière PEFC .
- promouvoir l’utilisation du bois certifié auprès des entre- prises, des collectivités et du grand public.



Ecolabel, Label de reconnaissance européenne. son objetif : promouvoir la conception,la production, la commercialisation et l’utilisation de produits ayant une incidence moindre sur l’environnement pendant tout leur cycle de vie.

Norme Française Environnement
garantit des produits dont l’impact sur l’environnement est réduit tout au long de son cycle de vie et qui disposent de la même aptitude à l’usage que les autres produits du marché.

L’Ange bleu est un écolabel allemand qui prend en compt la protection de l’environnement et de la santé.

Nordic Swan est l’écolabel officiel des pays nordique. Il s’agit d’une licence volontaire où des sociétés s’engagent à respecter des critères extrèment élevées environnementaux, qualitatifs et sanitaires.



Actuellement, les types d’objets réalisés en papier recyclés son de feuilles, des journaux, des magazines, des livres , des emballages (comme celui des œufs par exemple), du carton, des mouchoirs, etc.

Recherches formelles d’objets réalisés en pâte à papier.



Réalisation d’un moule et d’un contre moule en impression 3D.




Compression de la pâte à papier dans les moules en impression 3D.






Blue Paper


Blue Paper fabrique des bobines de papier pour ondulé (PPO) à partir de 100% de papiers cartons récupérés. Les bobines produites sont envoyées aux clients (cartonniers) pour fabriquer des cartons d’emballage.

En une journée, Blue Paper produit 1 500 km de papier pour emballage sur 8,62 m de large. Cela correspond à la distance Strasbourg-Berlin aller-retour sur la largeur d’une route à 3 voies !